* INFORM *

INFORM - N. 39 - 26 febbraio 2002

Marcinelle: la testimonianza di un cittadino belga

BRUXELLES - Bonjour. Excusé moi je peut lire l'italien, mais je ne sais l'écrire.

Je suis Belge, je suis né en 1949 dans les maisons qui ce trouve derrière le puit de charbonnage Saint Charles, que nous on appelle le bois du cazier.

Bien qu'aujourdh'ui j'ai 53 ans, je me souvient de la catastrophe comme si c'était hier, j'ai vu les fumées de l'incendie qui remontait par la cheminée des cages.

Mes parents ont travaillé dans ce charbonnage, mon père travaillait à l'étage maudit (1035 mètres), lui il à eu de la chance il venait de prendre sa pension, si la catastophe aurait eu lieu un an plus tôt, peut-être que j'aurai été orphelin, car mon père travaillait avec cette équipe.

je me souvient que mon père qui poutant avait un caractère dure, ce jour là pleurait, il revoyait tous ses compagnons de labeur qui avaient péris.

Il me racontait comment était ses compagnons Belges, Italiens, Polonais, Marocains et les blagues qu'ils se jouaients entr'eux.

Le jour de l'enterrement mon père n'a pas voulut y aller, pour lui cette épreuve était trop dure à supporté.

Il c'est rendu au cimetière 3 jous après et il à voulut ce jour là y allé seul.

Et puis chaques années le 8 août, il était là, il me disait que c'était sa manière à lui de leurs rendre hommage.

Il là fait jusque sont décès en 1983.

Maintenant, c'est moi qui y vais, jamais le 8 août, mais plusieurs fois sur l'année.

J'ai toujour eu un respect profond pour ses hommes et femmes qui ont toujours risqué leur vie, plus que d'autres métiers pour nourrire leurs enfants, quelque soit leurs origines, coutumes ou religions.

J'ai encore en mémoire, à la rentée des écoles début septembre, tous mes compagnons de classe qui était devenu orphelin, la tristesse dans leurs yeux et aussi quand c'était la récréation le calme qui reignait dans la cour de l'école.

Nous étions jeunes, mais nous compregnions ce qui c'était passé.

Un Belge qui n'oubliera jamais ce jour.
marcel.lhoost@skynet.be


Vai a: